Flare Technology – Jaguar

La société Flare Technology déclare pouvoir produire de manière rentable, une console supérieur à la Super Nintendo. Atari accepte sans hésitation le financement de cette nouvelle console et conclus un accord de construction de 500 millions de dollars avec IBM. La Jaguar qui possède 64 Bits, a essayé de montrer sa supériorité par rapport aux systèmes existant de 16 Bits.  Par contre, leur tentative fut malheureusement un échec, car le système de programmation était très difficile d’accès pour les développeurs et le matériel contenait quelques bugs.

​​À la sortie de la Jaguar les concurrents se sont empressés d’annoncer leurs prochaines générations de consoles; Ultra 64 pour Nintendo, Saturn pour Sega et Playstation pour Sony. Étant donné son échec, d’une vente de 120000 consoles aux État-Unis, ils essayèrent une dernière fois de faire valoir sa supériorité aux autres consoles de 16 Bits existants, mais ce fût une tentative désespéré et inutile.

​​La carrière de cette console, qui commença en 1993, ce termina aussi vite en 1995. Au commencement, Atari travaillait sur un autre console nommé la Panther de 32 Bits, mais ce projet tomba à l’eau et donna place à la Jaguar. Ils sortirent aussi une console portable de format de poche nommé Lynx, on peut la comparé au fameux Game Boy.