Sega CD – Shining Force CD

Shining Force CD est un jeux de combat/RPG tactique développé par Sega pour le Sega CD et lancé au Japon en 1994. Il s’agit en fait d’un épisode de la série Shining, reprenant les épisodes Shining Force Gaiden et Shining Force Gaiden II.

Pour ceux qui aurait joué aux versions sorties précédemment sur Game Gear, la jouabilité est la même. Le joueur progresse dans une série de combat tactique séparés par des cinématiques. Le jeu se sépare en quatre scénarios, quatre livre où joueur contrôle un personnage différent avec chacun leur histoire.

Fait intéressant, la traduction anglaise de ce titre est de loin beaucoup mieux réussi ​​que celle de ses prédécesseur (Shining Force I et Shining Force II). Cependant, il y a quelques erreurs, les personnages Hanzou et Musashi qui ont déjà parus dans Shining Force I, sont mal traduit et change de nom dans le deuxième livre.

 

Sega CD – Vay

Vay, est un RPG fantastique/science-fiction développé par SIMS au Japon pour la Sega CD. Working Desings c’est occupé de la mise en marché nord-américaine.

​​Il y a plus d’un millénaire dans les confins de la galaxie, une grande et terrible guerre fait rage. Durant ce conflit, une énorme machine quitte le champ de bataille. Comme son système de guidage est endommagé et son pilote est mort, l’engin continue de dériver dans l’espace. Après un temps, cette dernière se crash sur une planète nommé Vay. Il a fallu les forces combinées des cinq plus forts magiciens la planète pour arrêter la machine. Sa puissance a été scellé dans cinq orbes magiques, qui ont été emportées dans des endroits secrets. La machine elle-même a également été cachée. Plus les années avancèrent, plus la légende de la machine s’estompait.

​​Dans le royaume de Lorath, le prince Sandor est sur le point de se marier avec Dame Elin. Les plus importants dignitaires des quatre royaumes y assisteront pour veiller à ce que le royaume de Lorath soit sécurisé pour une autre génération. En pleine cérémonie, le château est attaqué par une armée de robot. Lors du siège, la citadelle est réduite en cendre et Elin est kidnappée. Sandor jura alors de sauver sa douce des bras de ses ravisseurs.

Vay possède une mécanique de jeu très classique aux RPG, le joueur gagne de l’expérience et de l’or en tuant des monstres rencontrés de façon aléatoire. Il peut aussi acheter de nouveaux équipements et apprendre de nouvelles habilitées.​​ Le jeu dispose aussi d’un système d’intelligence artificielle rudimentaire qui octroie aux ennemis la capacité de vous attaquer automatiquement.

 

Sega CD – Lunar

Lunar: The Silver Star est un jeu de rôle lancé en 1992 sur Sega CD. Le jeu est développé et édité par Game Arts. Initialement mis en vente au Japon le 16 Juin 1992, la forte demande de la critique fit en sorte que le jeu soit traduit en anglais et lancé l’année suivante. Conçu comme une nouveau style de RPG, Lunar: The Silver Star fait pleinement usage du support CD-ROM avec de l’audio de qualité, de la lecture de vidéo et une narration qui immerge le joueur dans une histoire fantaisique d’un mode magique.

Lunar: The Silver Star fut le numéro un des ventes au Japon, ce titre vendit presqu’autant de copies que la console elle-même et est toujours aujourd’hui le deuxième plus gros vendeur de tout les temps sur Sega CD. ​​

Le joueur incarne Alex, une jeune garçon​​ d’un petit village qui rêve d’un jour devenir une héros comme son idole Dyne le Dragonmaster. Lorsque qu’une petite aventure enfantine se change en la découverte d’un dragon, Alex et ses amis voyage au tour du monde pour gagner les pouvoirs nécessaires pour être à leur tour un Dragonmaster.

La jouabilité de ce titre, est une mécanique de RPG classique​​, une vue de haut avec des personnages en deux-dimension. Le joueur doit explorer des villes, des champs et d’autres environnements hostiles pour compléter les objectifs et faire avancer l’histoire.

 

SEGA CD

Le développement du Sega CD était top secret, les programmeurs de jeux ignoraient sur quel produit il concevaient jusqu’au Tokyo Game Show de 1991, où l’annonce du Sega CD fit grand bruit. On parlait alors du premiers lecteur CD pour console grand public. Contrairement au PC-Engine (TurboGrafx-16) qui supportait déjà le médium, le Sega CD était beaucoup plus accessible pour les non- hardcore fans.

La machine est lancée au pays du soleil levant le 1er décembre 1991, pour un prix de 49 000 yens (environ 200$). 100 000 unités seront vendues la première année. Le prix du Sega CD freina les ventes au Japon ainsi qu’en Amérique du Nord.

Il était difficile de créer des jeux CD pour une console qui, à la base, n’était pas assez puissante pour ce genre de support. Le résultat était souvent très médiocre: vidéos de très faible qualité en quelques couleurs et des jeux au gamplay raté.​​​​